Notaires sûrement et pour longtemps

Les amis ? Et si on achetait ensemble ?

Entre amis ou en famille, vous êtes peut-être tentés d'acheter une maison de vacances à plusieurs. Avoir son petit bout de paradis à disposition, ça s'organise côté juridique et côté gestion.

La réalisation d'un rêve

Acheter une résidence secondaire doit rester un plaisir avant tout ! À la mer, campagne ou montagne, s'offrir la satisfaction d'un chez soi ailleurs est synonyme de réjouissances. Vous allez pouvoir passer du bon temps entre amis, en famille ou pourquoi pas à la retraite. Cela peut être aussi une bonne occasion de diversifier son patrimoine, voire d'engendrer de nouveaux revenus en louant le bien acquis aux périodes où vous n'y serez pas. Que de perspectives !
L'inconvénient : on va toujours en vacances au même endroit. L'avantage : cette maison ou cet appartement devient le point de ralliement de la famille, des amis. Fini également le temps perdu à essayer de réserver des vacances sur internet, de constater que malheureusement, tous les hôtels sont déjà complets à cette période ou qu'il n'y a plus de vol… Avec l'achat d'une résidence secondaire, quand l'envie vous prend : vous y allez !

 

Les formules juridiques disponibles

Ça y est ! Vous vous êtes mis d'accord avec vos amis ou votre frère sur le bien en question, son emplacement, l'environnement. Il faut aussi se décider sur les modalités d'achat.
Avec la création d'une société civile immobilière (SCI), la personne morale devient propriétaire du bien immobilier et les associés de parts sociales seulement. Dans le cadre d'une SCI, les associés sont responsables des dettes de la société proportionnellement à leur apport dans le capital. Par exemple, en présence de 4 associés (vous et votre conjoint et un couple d'amis), chacun disposera d'un quart du capital social et sera responsable d'un quart des dettes. Mais constituer une SCI suppose quelques formalités juridiques comme la rédaction des statuts, l'inscription au registre du commerce et des sociétés… Le côté positif, c'est que les crédits immobiliers sont plus faciles à obtenir. Avec plusieurs acquéreurs, la banque a forcément plus de garanties financières.
Si vous ne faites rien de particulier en achetant à plusieurs, vous serez soumis au régime de l'indivision. Avec cette formule, vous serez propriétaire à la hauteur de votre investissement. Chaque acheteur, appelé indivisaire, est propriétaire de la maison de vacances à hauteur de sa contribution financière et a en conséquence des droits sur l'ensemble du bien. Cette solution s'avère la plus simple et la moins coûteuse à mettre en place. De plus, le Code civil est très clair "nul ne peut être contraint de demeurer dans l'indivision." Si un des co-indivisaires veut sortir de l'indivision en revendant sa part, il le peut. Le problème : les 2/3 des indivisaires doivent être d'accord pour prendre les décisions, comme faire des travaux par exemple. Pour revendre le bien, c'est la règle de l'unanimité qui s'applique, pouvant évidemment entraîner des situations de blocage !

 

En cas de décès
Avec une SCI, les parts peuvent être transmises aux héritiers, car les statuts fixent les règles à votre guise.
Avec une indivision, la quote-part du défunt revient aux héritiers et non aux autres acheteurs.


Les dépenses à ne pas négliger

Avant de se lancer dans un achat avec les amis et la famille, au risque de "plomber l'ambiance", il faut anticiper les charges liées au fonctionnement de la maison. Le principal poste à prendre en compte concerne la taxe foncière et la taxe d'habitation. Selon l'endroit, les montants peuvent être très importants. N'oublions pas l'eau, l'électricité, internet à partager en fonction du temps passé. Cela peut d'ailleurs être l'objet de petites tensions… Peu importe la formule choisie, le secret réside dans une bonne entente entre les co-acheteurs !

 

Stéphanie SWIKLINSKI

Dernière modification le 12/02/2019

Nos bureaux

Etude de Me Vincent SAGEAUD
2 bis Avenue des Pradelles
19550 LAPLEAU
Tél: 05.55.27.52.07 - Fax: 05.55.27.59.50

Infos pratiques

Horaires de l'étude:

Du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 14h30 à 19h00

En dehors de ces horaires, rdv possibles sur demande.

Horaires du standard:

Du lundi au vendredi de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h30

Newsletter

Consultez les dernières informations immobilières, juridiques et fiscales. Recevez gratuitement notre newsletter juridique

image de tampon

Vos informations personnelles (nom, prénom, email, téléphone, commentaire) sont collectées avec votre consentement et sont destinées à Me Vincent SAGEAUD en sa qualité de responsable du traitement. Ces informations sont collectées afin de répondre à votre demande de contact ou de renseignements. Ces informations ne sont pas stockées dans une base de données, elles sont uniquement transférées par email à Me Vincent SAGEAUD qui se chargera de supprimer ce dernier après avoir entièrement traité votre demande ou votre dossier.
Conformément à la loi "informatique et libertés" et au RGPD, vous pouvez exercer vos droits d'opposition, d'accès, de rectification, d'effacement, de limitation et de portabilité en effectuant une demande à l'adresse suivante : cil@notaires.fr. Vous pouvez également adresser une réclamation auprès de la CNIL directement via son site internet https://www.cnil.fr

MEDIATION : En cas de litige non résolu avec un notaire, vous avez la possibilité de saisir le Médiateur du notariat à l'adresse suivante : mediateurdunotariat@notaires.fr, ou à 60 boulevard de la Tour Maubourg 75007 Paris afin de tenter, avec son aide, de trouver une résolution amiable au conflit. Plus d'informations sur: mediateur-notariat.notaires.fr